Patrimoine
Pool of Peace

Une oasis de paix et de tranquillité.

Pool of Peace

Informations sur le partenaire

Qui
  • Talbot House

Kruisstraat
8953 Wijtschate (Heuvelland)
Belgique

Une oasis de paix et de tranquillité.

Le moulin Spanbroek (Kruisstraat - Wijtschate) de la famille Deconinck domine la crête de Wijtschate et de Messines. Lorsque les troupes allemandes incendient le moulin en octobre 1914, August et son frère s'enfuient en France. La position stratégique élevée est âprement disputée, et, en janvier 1916, les tunneliers britanniques commencent à miner le site de l'ancien moulin. .

le Spanbroekmolen

Le 7 juin 1917, l'heure est venue. A 3h10 du matin, 19 mines britanniques explosent sous « Messines Ridge ». Au moulin de Spanbroek, un sabotage ennemi aurait pu provoquer l'explosion quelques secondes trop tard, alors que la ruée était déjà en cours. Dans le cimetière voisin, vous trouverez les tombes des garçons nord-irlandais trop zélés. Des témoins silencieux de la plus grande explosion jamais connue en Belgique.

le cratère après l'explosion

En 1929, Tubby Clayton organise un énième pèlerinage au Saillant d'Ypres. Après avoir profité de la vue sur le Kemmelberg, un groupe restreint retourne à pied à Ypres via Sint Elooi. C'est alors au soleil couchant que Tubby a l'idée d'acheter le cratère de Sint Elooi. Il a immédiatement lancé un appel dans le Times avec la légende « A Pool of Peace : the last crater at St Eloi ». Dans son plaidoyer pour en faire un bassin de paix pour la postérité, Tubby fait référence à « un bassin de paix (pool of peace), où la colère de l'homme pourrait être élevée à la gloire de Dieu ».

De retour au Royaume-Uni, le secrétaire d'un riche  magnat du pétrole, Paul Slessor, lit l'appel et averti son patron. C'est Lord Wakefield of Hyth, à l'époque propriétaire de Castrol Oil. Wakefield veut acheter le cratère et envoie Slessor à Ypres pour régler les choses. Lorsque Slessor se rend sur place pour faire des recherches au nom de Wakefield, il demande également l'avis du service britannique des tombes de guerre, l'Imperial War Graves Commission. Cependant, celle-ci suggère rapidement le moulin de Spanbroek comme une meilleure alternative.
Après de longues et difficiles négociations, Wakefield achète à six propriétaires différents les parcelles de terrain sur lesquelles se trouve le cratère. Le 1er avril 1933, il vend le cratère pour un franc symbolique à l'asbl Talbot House, l'actuel propriétaire.

Le cratère, connu depuis le début comme le Pool of Peace, est protégé comme monument depuis le 2 juin 1992. Les soldats qui ont combattu ici ne se doutaient peut-être pas que, des années après l'explosion catastrophique, la zone deviendrait une oasis de paix et de tranquillité.
La nature a brillamment réussi à guérir les cicatrices de la guerre.

vu sur le Pool of Peace

Talbot House