Bataille
Bataille de Louvain (891)

Les Vikings sont vaincus grâce à un stratagème franc.

Bataille de Louvain (891)

Informations sur la bataille

Localisation
  • Leuven
Date de début
1 septembre 891
Parties belligérantes
Francie orientale
Vikings danois
Forces en présence
ca. 10.000
ca. 3.000
Victimes
Nombre inconnu
Nombre inconnu
Chefs des armées
Arnulf de Carinthie

Synopsis

Maastricht, été 891. Des Vikings danois battent une armée franconienne. Après leur victoire, les Vikings se replient sur Louvain, en direction d’un camp d’hiver établi préalablement et d’où ils coordonnent leurs actions dans la région. En effet, depuis plusieurs décennies, les Vikings pillent villes et villages.  

À cette époque, le territoire qui constitue aujourd’hui la Belgique fait partie de l’empire franconien occidental et oriental, affaibli par une période de décentralisation. Arnulf de Carinthie, roi de Francie orientale depuis 887, devient l’homme qui doit mettre fin aux raids des Vikings.    

Après la défaite de Maastricht, il lève une armée d’environ 10.000 hommes, du jamais vu pour l’époque. Avec cette force armée, il veut non seulement prendre sa revanche, mais surtout démontrer qu’il est capable de battre les Vikings. Ceux-ci se retranchent dans leur camp à Louvain qu’ils ont fortifié à l’aide d’un rempart en terre. La Dyle constitue un obstacle naturel sur un côté.     

      Arnulph,_Holy_Roman_Emperor.jpeg

      Arrivé à Louvain, Arnulf divise son armée. La majeure partie des hommes doit, à l’insu des Vikings, contourner le camp et les attaquer par surprise à partir de la Dyle. L’autre partie doit attaquer par le rempart en terre. La tactique est un succès. Dès qu’ils ont mis pied au sein de la fortification, les Francs ont l’avantage. Les Vikings, en minorité numérique avec leurs 3.000 hommes, sont battus, probablement dans un bain de sang. Les cadavres auraient été enterrés là où se situe aujourd’hui le Oude Markt. Après la défaite, les Vikings se retirent. Ce sont surtout la famine et la peste qui jouent un rôle prépondérant dans cette retraite.  

      Littérature

      • APELBLAT Mose, “Werd Leuven gesticht door Vikingen? Vergeten geschiedenis en legende”, Louvain Historisch, 30, septembre 2016, pp. 23-28.
      • BLOCKMANS Wim et HOPPENBROUWERS Peter , Eeuwen des onderscheids. Een geschiedenis van middeleeuws Europa, Amsterdam: Uitgeverij Bert Bakker, 2016.
      • DE VOS Luc, Veldslagen in de Lage Landen, Louvain: Uitgeverij Davidsfonds, 1995.