Bataille
Bataille de Damme (1213)

L'une des plus belles victoires navales anglaises du Moyen Âge.

Bataille de Damme (1213)

Informations sur la bataille

Localisation
  • Damme
Date de début
30 mai 1213
Date de fin
31 mai 1213
Conflit
  • Guerre franco-anglaise (1202-1214)
Parties belligérantes
France
Angleterre
Forces en présence
1.700 navires
500 navires
Victimes
300 navires
nombre inconnu
Chefs des armées
  • Philippe II de France
  • Savary de Mauléon
William Longespée

Synopsis

En 1202, une guerre éclate entre les royaumes de France et d’Angleterre. L’enjeu : d’importants territoires en Normandie, en Bretagne et dans le sud-ouest de la France, contrôlés par le roi anglais Jean sans Terre. La guerre tourne initialement à l’avantage des Anglais, mais la situation se gâte en 1212. Les îles britanniques sont sujettes à des troubles internes, et le roi français, Philippe II Auguste, prévoit une invasion de l’Angleterre.     

Il constitue à cet effet une flotte dans le port de Damme, ville située dans le comté de Flandre qui appartient formellement à la France. Ce port est toutefois trop petit pour accueillir tous les navires et une partie de la flotte se retrouve dès lors en mer ou sur les plages. La plupart des navires français sont d’ailleurs abandonnés, car, fin mai 1213, la majeure partie de l’armée française se trouve à Gand, où elle assiège la ville suite à l’union entre le comte de Flandre et le roi anglais. Seule une garnison réduite est chargée de garder le port. 

La bataille de Damme.

Lorsque la flotte anglaise, sous le commandement de William Longespée, arrive à Damme le 30 mai, elle a vite fait de détruire plus de 400 navires. Les Anglais bloquent ensuite le port. Le 1er juin 1213, des chevaliers du comté de Flandre arrivent à Damme afin de prendre des navires français, ainsi que la ville. L’armée de Philippe II quitte alors précipitamment Gand en direction de Damme. Les Anglais et les Flamands, qui comptent prendre le port et détruire ce qui reste de la flotte française, sont pris de court. La puissance défensive française s’avère maintenant trop forte. Les navires anglais, chargés de butin de guerre, retournent en Angleterre.   

Suite à cette défaite, Philippe II abandonne ses idées d’invasion de l’Angleterre. De façon symbolique, il boute le feu à ce qui reste de sa flotte à Damme. La bataille entre ainsi dans l’histoire comme une des plus belles victoires anglaises en mer du Moyen Âge. Un an plus tard, Philippe II se venge lors de la bataille de Bouvines. 

 

Littérature

  • BLUMBERG Arnold, “Fleets of king John”, in: Medieval Warfare, 2011, 1/1, pp. 19-23.
  • BOFFA Sergio, “Battle of Damme”, in: CLIFFORD J. Rogers, The Oxford Encyclopedia of Medieval Warfare and Military Technology, vol. 1, Oxford: Oxford University Press, 2010, pp. 528-529.
  • BROOKS Frederick W., “The Battle of Damme – 1213”, in: SUSAN Rose (red.), Medieval Ships and Warfare, Londres: Routledge, 2017 [1930], pp. 263-271.
  • VAN GORP Dirk, “Historical introduction: The War of Bouvines”, in: Medieval Warfare, 2011, 1/1, pp. 6-9.