Bataille
Bataille des Ardennes (déc. 1944 – jan. 1945)

Le dernier coup de poker d’Hitler.

Bataille des Ardennes (déc. 1944 – jan. 1945)

Détails de la bataille

Lieu
Ardennes
Date de début
16 décembre1944
Date de fin
fin janvier 1945
Conflit
Seconde Guerre mondiale
Parties belligérantes
Alliés
Forces de l’Axe (Allemagne)
Forces en présence
+ 600 000
+ 400 000
Victimes
82 000 (tués, blessés, prisonniers ou disparus)
80 000 – 100 000 (tués, blessés, prisonniers ou disparus)
Chefs des armées
Eisenhower, Montgomery, Bradley, Hodges, Patton, Simpson…
Hitler, Model, Von Manteuffel, Dietrich, Brandenberger…

Synopsis

La Bataille des Ardennes constitue la dernière grande offensive allemande de la Seconde Guerre mondiale sur le front de l’Ouest. L’attaque est lancée le 16 décembre 1944 par une météo maussade censée clouer la puissante aviation alliée au sol. L’objectif de Hitler est de s’emparer du port d’Anvers afin d’affaiblir et de diviser ses ennemis occidentaux.

Dès le premier jour, plus de 200 000 Allemands submergent les positions d’environ 80 000 Américains complètement surpris. Dans le chaos général, certains groupes de soldats américains entreprennent des actions qui vont sérieusement retarder l’avancée allemande (comme à Saint-Vith ou au Luxembourg). Dans les régions de Stavelot-Malmedy ou d’Elsenborn, les attaques allemandes sont peu à peu stoppées. Le 23 décembre, l’amélioration de la météo permet à l’aviation alliée d’attaquer massivement les troupes allemandes au sol, ainsi que l’arrière de leurs lignes. Les civils souffrent des bombardements et des combats. 3000 Ardennais sont tués (environ 250 d’entre eux massacrés par des unités nazies).

    Parachutiste de la 82e division aéroportée américaine en Ardenne, hiver 1944-1945. Photo US Army, National Archives and Records Administration.

    Le 25 décembre 1944, l’avance allemande est définitivement arrêtée près de Dinant. De sérieux combats ont toutefois encore lieu partout en Ardenne (Manhay, Marche, Stavelot,…) notamment à Bastogne où une garnison américaine encerclée est libérée le 26 décembre par l’avant-garde de la 3e Armée du général Patton. Les Alliés lancent ensuite leur contre-offensive, mais la résistance allemande est coriace et les conditions de combat extrêmement difficiles (froid intense et neige abondante). Les forces allemandes ne sont finalement repoussées d’Ardenne qu’à la fin du mois de janvier 1945.

     

    Littérature

    • ENGELS Emile, La Campagne des Ardennes 1944-1945, Bruxelles : Racine, 2004.
    • KRAFT DE LA SAULX Christian, sous la dir. de, Jours de sursaut, Bruxelles : Dexia banque, 2001 (Jours de guerre).
    • PIKETTY Guillaume, La Bataille des Ardennes, 16 décembre 1944 - 31 janvier 1945, Paris : Tallandier, 2013.
    • TAGHON Peter, La Bataille d’Ardenne, Bruxelles : Racine, 2015.
    • DUPUY Trevor, BONGARD David et ANDERSON Richard, Hitler’s last Gamble. The Battle of the Bulge, December 1944 – January 1945, Shrewsbury: Airlife Publishing Ltd, 1994.